« Une vivace éphémère | Accueil | Conservation des semences : 2 – Où et dans quel ordre ? »

La tragédie du porteur d'eau


ShareThis

Au début, ce ne sont que quelques pots, l'humidificateur fait bien son travail, les plants sont petits il ne faut pas les noyer. Et puis tout grandit en même temps et on se retrouve à passer de longue demi-heures ployée au dessus des pots à se demander si c'est bien la solution !

Evidemment y'a l'arrosoir, certains sont jolis mais inutiles, d'autres très pratiques ont juste le défaut d'avoir la goutte au nez. En appartement, c'est vite le drame domestique.

Nous avons trouvé le truc magique : la pompe. Evidemment, c'est un peu cher, dans les 35 euros, mais tout est tellement plus simple avec ! Vous noterez que nous en sommes restés à notre marque allemande préférée...Pompe (c) SB

Posted by sophie on septembre 17, 2004 at 11:08 AM dans Outillage | Permalink

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.