Production

A la demande de JP, voici quelques nouvelles de la production intensive de mon petit carré potager. Je dois commencer par avouer que la sécheresse met à mal mes plants même si je m'escrime à les arroser copieusement quotidiennement. Leçon à retenir pour l'an prochain : réfléchir AVANT de planter à enterrer des tuyaux poreux.

Les tomates rougissent joyeusement et nous n'en manquerons pas.

Tomates_rouges_2

Les courgettes marquent le pas, le pied est beau, gros, fleuri mais de courgettes, il n'y en a point. Ne serait-ce pas encore une histoire de fleurs femelles ou mâles ? J'ai lu quelque part qu'on pouvait les féconder mais la pratique me paraît barbare.

Les piments se plaisent au soleil, ce sont les plus beaux pieds, ils sont déjà couverts de fruits verts.

236_3648

Bientôt, ils seront rouges comme ça. Petite question au passage, ça se cuisine comment ? Celui de la photo, je l'ai laissé sécher et maintenant il est tout frippé. Je peux encore en faire quelque chose ?

Piment

Dans le domaine des échecs, j'ai le déplaisir de vous citer en vrac : mes choux fleurs tous mangés par une chenille que je n'ai pu tuer à temps. Cette saleté s'est attaqué également aux choux d'ornement dont elle n'a laissé que quelques tiges flétries. Mes tomates robin tuées par l'araignée rouge et mes aubergines mohican. D'autres plants sont à l'essai surveillés nuit et jour par une jardinière inquiète.

Quant au futur de mon potager, il est conditionné par la bonne volonté des supermarchés locaux de me vendre les graines conseillées par JP. Et par la consistance acharnée de mes courges japonaises à survivre en territoire lusitanien. J'évite de leur parler, j'ai peur de les troubler. Citrouille_japonaise_5

Posted by sophie on juin 20, 2005 at 05:40 AM dans Piment, Pâtisson, Tomates | Permalink | Commentaires (7)

L'artichaut d'Espagne

Patisson_deux_semaines_resize

Le pâtisson tire son nom d'un mot provençal désignant un gâteau sorti d'un moule à feston. Aussi appelée artichaut de Jérusalem, cette annuelle doit être cultivée dans un sol riche. Originaire d'Amérique Centrale, cette cucurbitacée nécessite un apport d'eau important.

Les fruits doivent être récoltés au fur et à mesure pour ne pas entraver la croissance des suivants. Très riches en eau, ils contiennent de nombreux minéraux et oligo-éléments (fer, vitamines A, B, PP, C). Egalement riches en fibres, ils sont très facilement digérés.

Patisson_deux_semaines_2_resize

Suite à un courrier de lecteur : l'artichaut de Jérusalem est le topinambour pas le pâtisson.

Posted by sophie on février 20, 2005 at 12:57 PM dans Fiches techniques, Pâtisson | Permalink | Commentaires (5)